GONALGIES


Les principales gonalgies sont dûes à l’arthrose, gonarthrose; aux lésions des ménisques, ou une mauvaise  position de la rotule, syndrome rotulien.


L’arthrose du genou peut-être fémoro-tibiale et/ou rotulienne. La gonarthrose la plus fréquente est interne, elle est favorisée par un genou varum.


















L’image de gauche montre une diminution de l’espace entre fémur et tibia en interne dit «pincement», ce pincement signe une usure du cartilage ou arthrose. L’image de droite montre un stade plus évolué le pincement est plus important.

A ce stade de l’évolution image de droite, le genou est très douloureux.


Traitement orthopédique: Quand le pincement en est au stade de l’image gauche ou moins évolué encore mais déjà douloureux, les semelles orthopédiques permettent par une correction de l’axe tibial à partir du pied de faire bailler le pincement, et donc de réduire la pression sur le plateau tibial en la reportant sur la zone externe de l’articulation où le cartilage n’est pas usé. La correction de l’axe se fait par une valgisation du tibia.

Le résultat se traduit par une diminution souvent complète de la douleur et à l’avantage de préserver le peu de cartilage qui reste  en interne, en utilisant celui du compartiment externe qui n’est pas usé. Ce qui retarde le traitement chirurgical, c’est à dire la prothèse de plusieurs années.


Une lésion méniscale sera traitée de la même façon en faisant bailler le compartiment du genou contenant le ménisque lésé par valgisation du tibia si c’est une lésion interne et varisation du tibia si c’est une lésion externe.


Le syndrome rotulien est dans la majorité des cas due à une subluxation externe de la rotule de la trochlée fémorale. Les symptomes sont l’apparition de douleurs lors de la montée et/ou descente d’escaliers.

Le traitement consiste à recentrer la rotule dans la gouttière ou trochlée fémorale par une action de rotation interne du tibia au moyen d’une correction supinatrice de l’arrière pied.